Comme un fourmillement dans les doigts

Citation

Matière à penser: big_c6016f9339653c0160b476fd47e4a291

« Si je n’ai pas peint pendant quelques jours, j’ai comme un fourmillement dans les doigts. J’ai un besoin irrépressible de fixer ce qui m’émeut, ce qui m’émerveille. Cette faculté d’émerveillement est la chose la plus précieuse qui soit. »

« L’exercice de la peinture demande beaucoup de temps, de travail, d’exigence, et de probité. On n’imagine pas les moments de profond découragement que les peintres peuvent rencontrer. »

« Ne pas attendre l’inspiration, elle vient en travaillant« .

« Si vous pouvez ajouter ou enlever un élément du tableau sans le transformer, c’est que sa composition n’est pas bonne. Il ne faut jamais hésiter à supprimer quelque chose à la toile. »

Propos de François Legrand.